Cadre de référence

Accueil / Gouvernement / Cadre de référence

Cadre de référence

La stratégie d’organisation de l’Administration Numérique en Côte d’Ivoire définie par l’ANSUT se base sur un double constat issu de l’état des lieux fait en 2015: 

  • Les administrations de Côte d’Ivoire ont déjà pris des initiatives, à leur échelle, de développement d’une offre de services
  • Néanmoins, l’Administration Numérique en Côte d’Ivoire en est encore à ses premières étapes de développement.

En effet, l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunication / TIC a jugé important de poursuivre la modernisation de l’administration en capitalisant sur l’existant et en profitant des dynamiques sectorielles enclenchées. Mais cette modernisation doit prendre forme dans un cadre global offrant support et expertise aux métiers et posant les bases d’une interopérabilité transversale afin de garantir cohérence, efficacité et sécurité de l’ensemble de l’Administration Numérique du pays. 

La Côte d’Ivoire s’est ainsi orientée vers la mise en place d’une plateforme d’administration numérique permettant de faire émerger rapidement une eAdministration d’envergure et ambitieuse.

  • La Côte d’Ivoire s’est ainsi orientée vers la mise en place d’une plateforme d’administration numérique permettant de faire émerger rapidement une e-administration d’envergure et ambitieuse.
  • En parallèle, elle pilote la démarche auprès des autres administrations pour assurer que les entités métier disposent de l’accompagnement et de l’information pour lancer des projets de services appuyés sur cette base.

Ainsi, offrir un niveau de service intégré repose sur un certain nombre de prérequis : 

  •  L’utilisation d’un socle commun, d’un point de vue technique et organisationnel
  •  L’interopérabilité des solutions de services retenues
  •  L’emploi d’une infrastructure robuste et fiable qui supporte l’évolutivité du numérique et les contraintes de sécurité.

Pour engager la cadence de réalisations opérationnelles qu’une telle évolution appelle, l’élaboration du cadre normatif a été défini comme prioritaire. Dans une optique pangouvernementale d’offres de services en ligne, il convient d’adopter des règles structurantes qui assurent la cohérence de l’ensemble des infrastructures dans leur fonctionnement et leurs évolutions futures. De ce fait, en début du mois de mars 2017, un séminaire d’élaboration des documents de référence s’est tenu à Yamoussoukro, en présence de représentants d’une vingtaine de ministères et entités administratives, qui ont eu l’opportunité de présenter leurs demandes et besoins d’accompagnement en matière de développement de services numériques et valider les quatre (4) documents stratégiques que composent le cadre normatif : 

  •  Document 1 : Référentiel Général d’InteropérabilitéTélécharger
  •  Document 2 : Cadre Commun d’Urbanisation SI de l’EtatTélécharger
  •  Document 3 : Référentiel Général de Gestion des Archives PubliquesTélécharger
  •  Document 4 : Cadre Commun de l’Architecture des Référentiels de DonnéesTélécharger