EGDI ( E-Government Development Index)

Accueil / Gouvernement / EGDI ( E-Government Development Index)

EGDI ( E-Government Development Index)

Le Gouvernement de Côte d’Ivoire, sous l’égide du Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget et par l’entremise du Ministère de l’Économie Numérique et de la Poste, a initié en 2015 un programme d’actions visant à améliorer la maturité numérique de notre pays à court, moyen et long termes. Parmi ces actions, figure en bonne place le projet de Gouvernance électronique (eGouv) qui a pour objets principaux, d’accroitre l’efficacité de notre Administration publique et améliorer ses relations avec les usagers des services publics. 

Pour rappel, s’agissant de ces indicateurs de classement devenus des référentiels pour les partenaires internationaux, on notera que notre Pays, la Côte d’Ivoire, est classée au : 

  •   131ème rang sur 167 pays, pour l’indice IDI (ICT Développement Index) qui valorise les composantes infrastructures et capital humain, mais qui ne couvre pas l’aspect e-services de l’Administration aux populations
  •   106ème rang sur 143 pays, pour l’indice NRI (Network Readiness Index) dont la dimension administration numérique est très faible parmi les données constitutives agrégées
  •   139ème rang sur 189 pays, pour l’indice Ease of Doing Business qui certes valorise indirectement l’Administration numérique, mais reste partiel comparé à l’EGDI
  •   175ème rang sur 193 pays, au titre de l’indice EGDI qui consolide 3 composantes : eServices, Infrastructures télécom, Capital Humain, et qui demeure plus complet et plus pertinent.

A l’évidence, ces classements de notre pays ne sont pas conformes au reflet de ses légitimes ambitions, notamment vis-à-vis de l’indice EGDI spécifiquement focalisé sur l’évaluation de l’Administration numérique. La dynamique de modernisation déjà amorcée de l’Administration numérique du pays dans le cadre de la gouvernance électronique, d’une part, et, l’effet de levier court terme que peut exercer l’évolution de la composante des eServices d’autres part ont conduit au choix de cet indicateur plus global et plus pertinent pour la gestion des performances attendues de la Côte d’Ivoire.

Documents stratégiques du cadre normatif

Cadre Commun de l’Architecture des Référentiels de Données
Référentiel Général de Gestion des Archives Publiques
Cadre Commun d’Urbanisation SI de l’Etat
Référentiel Général d’Interopérabilité